Pyatiletka: j'ai tout prévu.

Publié le par Max B

      L'autre soir, un dimanche, une discussion s'engagea entre les membres d'un quator alcoolisé. Quatre jeunes personnes aux parcours divers et variés et aux foies bientôt (ou déjà) douloureux. Il est entendu que l'ingestion simultanée de houblon, de malt ou de grain sous forme liquide entraine l'apparition de maux de tête et d'estomac ainsi que la production de propos un poil incohérents et parfois franchement stupides dans toute leur grandiloquence mal placée. Je parle surtout pour moi là. Comme on dit dans les milieux autorisés, j'ai tendance à m'enflammer. Encore un truc à mettre en pratique: apprendre à fermer sa gueule. La gastro-entérite verbale est une plaie. Mais je ne vais pas commencer mon traitement ce soir, sinon y'aurais pas d'article.

      Tout ça, qui n'est pas grand chose, pour dire quoi? A un point spatio-temporel indéfini (pour le temporel en tout cas), nous abordâmes la question qui tue: qu'est ce que je ferais quand je serais grand? Les réponses peuvent se résumer comme suit: heu...pfffffffffffffffffffffff. Je retourne maintenant à la première personne du singulier, parce que je vais donner mon avis. Alors donc, je ne sais pas ce que je ferais plus tard, et ça ne m'intéresse pas. Mais attention hein! Je n'ai pas dit que je n'avais pas d'ambition. Ca y'a pas de problème j'en ai tout un stock à écouler. Je n'ai pas l'intention de finir sur une chaine dans une usine à bosser pour l'agro-alimentaire. Je n'ai pas non plus envie d'être fonctionnaire. Je n'ai rien contre les fonctionnaires au demeurant et ne les prend pas pour des demeurés. C'est juste pas un futur que je trouve intéressant.  En gros, mon avenir professionel est très incertain, voire carrément brumeux.

     Mais ça ne me dérange pas, je sais que je ferais ce que j'ai envie de faire, d'une façon ou une autre. Faut dire que je me contente de peu. Je n'ai pas une soif de pouvoir ou d'argent démesurée. Il m'en faut un peu des deux. Enfin s'il y en a beaucoup je vais pas pigner non plus. Mais je n'ai pas pour ambition de devenir super riche ou super puissant. Je n'ai pas non plus envie d'être super connu. A choisir je préfererais être reconnu. Mais ce n'est pas non plus mon but. Tout ce que je sais, c'est que quoi que je fasse de ma vie, je n'aurais pas envie de prendre ma retraite à 60 ans. Si j'extrapole à mort, je constate qu'environ 70% des Français se font chier au boulot. Mais gaffe, je ne suis pas pour forcer les types qui ont des professions chiantes à mourir à bosser jusqu'à l'age canonique du décès. Je me demande juste si dire aux gens "vote pour nous et tu quitteras ton job de merde quand tu seras pas trop vieux" est un programme politique valable. Je ne parle même pas des côtés excitant ou transcendant de la chose. C'est pas de la politique ça, c'est du management. Rien contre les managers non plus, mais faut pas confondre. La carpe, le lapin, tout ça. Parce que le projet commun en France actuellement se résume un peu à ça: on ne sera pas malade, on ne bossera pas trop, on va rester tranquille en pantoufle, et on aura une éolienne pour décorer le jardin. Tu parles d'un esprit d'aventure! Ce n'est pas MAL de vouloir rester tranquillement chez soi à pioncer ou matter la télé le samedi soir pendant que les autres font la fête. Le dimanche matin t'as pas mal à la tête, tu peux te lever tôt et profiter de ta journée, etc...Mais après faut pas venir chouiner si personne ne t'appelle plus pour faire la jaille.

     Et puis il y a ceux qui ont tout prévu. J'ai le bac à 17 ans, la licence à 20, la maîtrise à 22, le boulot à 24, l'apart et le/la conjoint(e) à 26, le mariage à 29, le bébé à 30. Et la retraite à 60. Je ne sais pas ce que ces gens font entre 30 et 60 ans, mais ça doit faire sacrément long. Un autre baby? A moins de pondre à répétition, y'a de fortes chances pour que le dernier marmot aura quitté le nid avant la cinquantaine, ce qui laisse encore dix ans à tuer. Alors tu m'étonne que les gens divorcent. Ca apporte un peu de piment le divorce. Et puis c'est rentré dans les conventions sociales, donc tu passes pas pour un allumé total non plus. Sauf si tu quittes ta femme pour te marier à un islamiste après avoir subis un changement de sexe. Ne rigolez pas, ça existe sûrement. Donc voilà, j'espère ne jamais dire "j'ai tout prévu".

     Mais si je devais prévoir ça donnerait ça:

-26/28 ans: quitte la France pour aller faire quelque chose quelque part.

-2?/7? ans: une fille.

-3? ans: un/ des gosse(s). Peut être d'autres après. Ou pas.

-4?/5? ans: va faire d'autres trucs à d'autres endroits.

-6? ans: en Louisiane. CF article précédent.

-7?/8? ans: décès, arrive au paradis, renverse Dieu, monte sur le trône et organise un jeu à boire géant à base de cordes à sauter et de cocktails à la banane.

 

Si tout ça ne se produit pas c'est que l'apocalypse des zombies à eu lieu, et dans ce cas là on va de toute façon bien rigoler.

 

Et sinon il y a une nouvelle affiche pour Sex and the City 2:

http://img.ozap.com/03099740-photo-affiche-de-sex-and-the-city-2.jpg

 

If the first thing that goes through your mind isn't "WHAT THE FUCK?!?!?" then you're gay. Or clinically insane. Or both.

Publié dans Société

Commenter cet article

Ümkharss 12/05/2010 14:40



http://www.youtube.com/watch?v=iQ4u1yUlFHU


 


You're welcome.



Max B 12/05/2010 21:43



Already seen it, but thanks a lot!